Historique

Femmes du Sahel est une Association à but non lucratif, dont le périmètre opérationnel
est le Nord-Cameroun. Elle a pour objectif de promouvoir l’éducation et le
développement de la femme dans cette région du pays où la problématique se pose
avec acuité, sans distinction aucune, ni d’ethnie, ni de religion.
L’Association s’engage ainsi à contribuer à l’amélioration de la protection sociale de la
femme, son éducation, son épanouissement et son indépendance financière, à dessein

d’aider cette dernière à occuper la place qui est la sienne au sein de sa société, à
assumer pleinement le rôle majeur qui s’impose à elle dans la dynamique du progrès
social et le développement de sa communauté et de la nation tout entière.
Femmes du Sahel a été créé en 2012. Elle comprend plusieurs Antennes : (Douala,
Yaoundé, Mayo-Darlé, Garoua et Maroua) et compte environ cinquante membres actifs.

 

 

 

Contexte

Le Nord-Cameroun comporte les trois régions de l’Adamaoua, du Nord et de
l’Extrême-Nord. Les difficultés rencontrées par la femme sont :
 Sous-scolarisation ;
 Échecs scolaires liés entre autres au mariage forcé et précoce ;
 Violences conjugales ;
 Précarité extrême ;

Il s’agit donc des handicaps à l’épanouissement de la femme et à l’édification d’une
société établie sur les cellules familiales solides, où la femme assume pleinement le rôle
socioéducatif et moteur qui est le sien. La précarité croissante dans les rangs de la
population fragilise davantage la condition de la femme déjà victime des
discriminations diverses. Cette réalité justifie à suffisance le choix opéré par Femmes du
Sahel, celui de déployer ses activités dans des régions où l’urgence de la nécessité se
vérifie tous les jours.

En tant que femme native du Nord-Cameroun, mon enfance aura été celle de ces milliers de femmes issues de cette grande région dominée par l’islam.
Ici, la femme dès son très jeune âge est exposée aux injustices diverses fondées sur l’inégalité de genres, l’assignant à un rôle marginal. Sa vie reste déterminée par son alter ego masculin maître de son destin à elle. Elle subit et n’est pas censée agir.
Ceci, malgré la ratification par le Cameroun en 1994 de la Convention sur l’Elimination de toutes les formes de Discrimination à l’Egard de la Femme (CEDEF/CEDAW) ainsi que de La Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples en 1989.

« Il n’existe aucun instrument de
développement plus important que l’éducation des filles »

Kofi Annan

Association à but non lucratif

Promouvoir l’éducation de la femme et de la jeune fille  et lutter contre les déperditions scolaires;
Sensibiliser et mener les actions sociales contre le mariage précoce et/ou forcé, et toute forme de violence faite aux femmes ;
Promouvoir la scolarisation des enfants en prenant en charge ceux issus des milieux défavorisés ;
Valoriser les cultures locales, vulgariser la lecture et initier à la littérature écrite.
Etc...

NOS ACTIONS DEPUIS 2013

Parrainage et Sensibilisation sur l’éducation des filles
400 enfants parraines
36 mini-bibliothèques crées

Création et Gestion d’une Bibliothèque communautaire à Mayo Darlé

Campagne de sensibilisation des jeunes filles au grand nord Cameroun..

Thème: Education de filles, Vecteur de dévéloppement