Pour l'éducation et le développement

Parrainage et sensibilisation sur l’éducation des filles

Il n’existe aucun instrument de
développement plus important que
l’éducation des filles Kofi Annan
 
Dans le cadre du volet éducation, Femmes du Sahel parraine, depuis 2013, des enfants en majorité des filles avec une prise en charge totale de leurs scolarités, cycles Primaire et Secondaire.

L’importance de l’éducation des filles est toujours ignorée et tributaire de certains paramètre socio-éducatif particulièrement dans la partie septentrionale du pays ou les taux de scolarisation est le plus bas. Les causes en sont nombreuses:

Les traditions culturelles ; la fille considérée comme un fardeau, son éducation n’a donc aucune importance.
La pauvreté ; Les familles en situation de précarité, font le choix de scolariser les garçons.
Les violences à l’école et sur le chemin de l’école ; Les filles exposées à la violence et aux abus sexuels conduisent les parents à les retirer de l’école.
Mariages précoces et/ou forcés ; 1 fille sur 3 est mariée avant 18 ans.
Les grossesses précoces ;
L’absence de certificat de naissance ; elles ne peuvent se présenter à un examen.

Les conséquences de la non-scolarisation des filles :
  • Perpétuation du statut inférieur des femmes
  • Enlisement dans la pauvreté
  • Déficit pour le développement du pays
  • Risques pour la santé

Les enfants parrainés sont sélectionnés par les directeurs d’écoles, opération supervisée par une représentante de notre association en veillant au respect des diversités confessionnelles et ethniques des élèves, sur une proportion finale de 80% de filles, sur la base des critères objectifs ci-après :

  • Être dans l’âge de la scolarisation ;
  • Être issu des parents défavorisés ;
  • Présenter de bons résultats scolaires ;
  • Année 2014/215 : 25 enfants du Primaire dans l’Arrondissement de Mayo-Darlé.
  • Année 2015/2016 : 25 enfants du Primaire et 5 du secondaire dans l’Arrondissement de Mayo-Darlé
  • Année 2016/2017 : 50 enfants du Primaire à l’Arrondissement de Mayo-Darlé et 30 enfants du Primaire à Garoua.
Le parrainage couvre les charges suivantes :
Sacs de classe et fournitures (cahiers, accessoires) ;
livres et manuels d’activité ;
Tenues de classe et de sport ;
Frais Ape ;
Frais d’examen et concours.
 
Cette année, grâce aux dons de ses bienfaiteurs et cotisations des membres, l’Association est passée de 25 à 50 enfants du primaire dans l’Arrondissement de Mayo-Darlé. Par ailleurs, une antenne a été ouverte à Garoua avec 30 enfants parrainés,
 

Soit un total de 80 enfants (liste des élèves en annexe) pour un montant global de : 3 635 000 F CFA

Désignation

Prix unitaire

Quantité

Prix total

Frais APE

2500

80

200 000

Frais d’examen & concours

15000

5

75 000

Sacs de classes

6000

80

480 000

Manuels scolaires (forfaits)

16000

80

1 280 000

Cahiers et accessoires (forfaits)

10000

80

800 000

Tenues scolaires et de sport

10000

80

800 000

Total

 

 

3 635 000

Cérémonie de parrainage :

Les cérémonies de parrainage se déroulent solennellement en présence des autorités administratives, dont le Sous-préfet, le Maire, l’Inspecteur de l’Education de Base, le Commissaire spécial, les Directeurs des écoles, les Instituteurs, les Autorités traditionnelles et religieuses ainsi que les parents d’élèves.

Historique  

 

 Créée en 2012 par Djaïli Amadou Amal, l’association camerounaise «Femmes du Sahel» a pour but d’oeuvrer pour l’éducation et le développement de la femme dans le Nord-Cameroun.

Elle mène en particulier des actions de promotion de l’éducation de la femme et de la jeune fille, de sensibilisation contre le mariage précoce et forcé et toute forme de violence faite aux femmes.

Plus...>>

 

Djaïli Amadou Amal
Ecrivaine et féministe / Présidente-Fondatrice
Officier de l’Ordre National de la Valeur

Lire..>>

« Il n’existe aucun instrument de
développement plus important que l’éducation des filles »

Kofi Annan

Note légale

Actu

 

"Les Impatientes", le combat pour les femmes de Djaïli Amadou Amal

Lettre du Président de la République du Cameroun, Son Excellence Paul Biya, à Djaïli Amadou Amal, lauréate du Prix Goncourt des lycéens 2020 

Details